2010 Octobre

Uraninitum et Uranium nitricum pour une sphèrocytose héréditaire

de Markus Kuntosch

A la fin de sa consultation, une jeune mère me raconte que son bébé de trois mois a hérité de la maladie familiale: elle a été diagnostiquée d’une sphèrocytose héréditaire. Elle est aussi anémique (Hb 8mg/dl) et si son hémoglobine continue de baisser, elle devra recevoir une transfusion sanguine. Sa mère, son grand-père et sa mère, souffraient aussi de sphèrocytose et elle-même a eu une splénectomie à l’âge de neuf ans. Elle me demande donc si l’homéopathie peut aider sa fille.

La salle d’attente était pleine et il était déjà tard; je n’avais pas le temps pour une consultation en règle et je décidai donc d’examiner l’aspect physique et le comportement de la fillette. Son visage était pâle et grisâtre, elle semblait assez sûre d’elle-même et son apparence me rappelait celle d’une vieille femme. Lorsqu’elle leva les yeux sur moi, j’eus l’impression d’être pénétré par un rayon laser. Sa mère me dit que lorsqu’elle était fiévreuse, elle rayonnait de chaleur. Alors, que faire?

Analyse:Uraninite

Elle a une maladie héréditaire de l’hématopoïèse, une apparence de petite vieille, me scanne comme un rayon laser et rayonne de chaleur.

Selon Jan Scholten, la série Uranium représente la vieillesse. On y trouve aussi des maladies héréditaires, des aberrations génétiques et des maladies de la moelle osseuse. Les éléments sont trop lourds et se désintègrent sous irradiation.

Elle est assez sûre d’elle-même (>étape6), ce qui élimine un sel Radium. Un autre de mes patients souffrant de thalassémie avait très bien répondu à une prescription d’Uranium nitricum. Dans la situation présente, ne voyant aucune indication claire pour un sel, je décidai de prescrire Uraninitum MK.

Suivi:

A la prise de sang suivante, deux semaines plus tard, son niveau d’hémoglobine était remonté à 9.3mg/dl. Le pédiatre était satisfait et décida de reporter à plus tard la transfusion sanguine.

Je la revois six mois plus tard: son développement est normal et elle commence à marcher à quatre pattes. Depuis sa dernière injection (ROR) il y a deux semaines, cependant, elle n’est pas dans son assiette. Le lendemain de l’injection, elle a eu une fièvre qui est montée à 41?C, est devenue irritable et coléreuse, et son hémoglobine est redescendue à 8mg/dl. 

Pour commencer, je décidai de lui donner le ROR nosode 200C mais elle continua à crier, à ne pas bien dormir et avait un coryza avec écoulement purulent. Sa mère me dit qu’elle avait violemment protesté quand elle avait voulu boucler la ceinture de sécurité de son siège de voiture. Cette aversion à être attachée me fit penser à un sel Nitricum et je lui donnai Uranium nitricum 200C. Deux jours plus tard, elle dormait de nouveau bien.

Le pédiatre ayant suggéré une splénectomie, une vaccination méningococcique était prévue. De nouveau, elle eut une fièvre élevée et devint agressive post-vaccination; elle se jetait par terre et refusait d’être cajolée. Je répétai Uranium nitricum 200C: la fièvre baissa et deux semaines plus tard, son niveau d’hémoglobine était presque normal! (11mg/dl). Durant les derniers dix-huit mois, j’ai répété Uranium nitricum 200C trois fois, principalement pour des problèmes de sommeil, et ceux-ci se sont résolus rapidement à chaque fois.

Photo: Uraninite; Wikimedia Commons

Catégories: Cas
Mots clés: sphèrocytose héréditaire, vieillesse, vison de rayon laser, chaleur rayonnante
Remèdes: Uraninitum, Uranium nitricum

partager avec un ami

Envoyer un commentaire

  • Champs marqués avec un * sont obligatoires.