2013 Décembre

Une étude de Placenta

de Hans Eberle, Friedrich Ritzer

La naissance d'un enfant en 1995, dans une de nos familles nous a amené à envisager placenta comme remède homéopathique. Nous avions également envie d’en savoir plus sur le fait que le placenta est utilisé dans la médecine chinoise comme médicament dans le traitement de l'asthme. Nous avons fabriqué le remède nous-mêmes, en 3 CH, selon les indications du § 270 de l'Organon. Puis nous avons dynamisé la substance en puissances Q, de Q 1 à Q 12. Dix-huit expérimentateurs ont participé à ce projet. Helios Pharmacy vend ce remède sous le nom de « Placenta ( Eberle / Ritzer ) » et il est disponible actuellement jusqu’à XM.

placentaSecteur d'activité

Soins, se détacher des choses, enfants, oreilles, gorge, larynx, intestins, organes génitaux, épuisement

Symptômes indicateurs

IDÉALISATION

- Prend trop soin de ses proches par idéalisme, jusqu’à l’épuisement (femmes au foyer et mères épuisées)

- Amour idéalisé pour un conjoint malade (alcoolique).

- Séparation et détachement d’un partenaire soi-disant idéal ne sont pas réalisés.

- Femmes voulant un autre enfant (mais n’en ont pas la force) par désir de retrouver cette période idéale de l’attente d’un nouvel enfant.

IDÉALISATION DÉCUE

- Amour déçu peu de temps après le début de la relation.

- Tristesse causée par les limites existantes dans les relations.

MARCHER DANS LES PAS DES AUTRES

SE LIBÉRER DE L’IDÉE COMPULSIVE OU INCONSCIENTE D’AVOIR À SUIVRE LES  PARENTS OU AUTRES PROCHES (MÊME DANS LA MORT).

DEVENIR MATURE ET INDÉPENDANT

DÉPENDANCE

SENTIMENT D'ISOLEMENT

COMPORTEMENT INHIBÉ

ENFANTS QUERELLEURS QUI SE RÉFUGIENT AUPRÈS DE LA MÈRE

LORS DU DÉCÈS DU CONJOINT

REMÈDE POUR LES MOURANTS

RÉTENTION DU PLACENTA

INFECTIONS

- Enfants querelleurs qui se collent à la mère, souffrant d'une otite moyenne (semblable à Pulsatilla, ou maussade et en colère, agressif avec la mère).

- Douleur dans la gorge avec sensation de sécheresse.

- Enrouement (enseignantes qui perdent leur voix à chaque coup de froid et le craignent à l'avance).

- Bronchite, asthme.

NAUSÉES  (nausées de la grossesse)

DIARRHÉE

Selles giclantes, jaunes, aqueuses, mucosiques, avec ténesmus

HYPERSEXUALITÉ

MAL DE DOS ET SENSATION DE FROID DANS LE DOS

ÉPUISEMENT

- Mères épuisées, femmes au foyer et celles qui s’occupent des autres

- Parents d'enfants handicapés

- Cancéreux anémiques

FRILOSITÉ

CAS CLINIQUES

Femme de 32 ans : paresthésie, fatigue, attentionnée, s’occupe des autres

RÉSUMÉ 

Patiente avec paresthésies. Perte d'un des jumeaux en fin de grossesse. Onze années à s’occuper intensivement de sa famille d’origine. Maladie de sa fille au comportement fortement agressif, troubles du sommeil et symptômes d'anxiété. La patiente est une jeune femme amicale, qui ne se plaint pas, naturellement douce et serviable.

DIAGNOSTIC 

La patiente souffre de fourmillements dans les avant-bras et les membres inférieurs comme si des fourmis courraient sur la peau. Yeux fatigués.

CONTEXTE 

À vingt et un ans, première grossesse gémellaire. Un des jumeaux est mort au septième mois de grossesse.

Après la naissance, la patiente a dû recommencer à travailler immédiatement comme femme de chambre, et le soir comme serveuse. À vingt-cinq ans, elle a eu un autre enfant et a continué à travailler dur.

Deux ans plus tard, son frère a un grave accident avec des blessures internes sérieuses : « Ses organes avaient littéralement explosé ! »

Un an plus tard, à vingt-huit ans, elle construit une maison avec son mari et aide son père à construire une grange à la ferme.

Un an plus tard, son père a une crise cardiaque. Le lendemain, sa mère tombe d'un arbre et elle prend en charge la ferme de ses parents, en plus de ses propres activités professionnelles et de ses obligations familiales ; de plus elle doit aussi s'occuper de sa grand-mère qui a besoin de soins.

Enfin, sa fille a développé une hypothyroïdie, maladie de Hashimoto, et à cause de surdosages d’ hormones, elle a été très perturbée pendant des mois, avec des crises d'agressivité, allant jusqu’aux coups, insomnie et anxiété.

Finalement, la patiente est tombé malade elle-même : deux fois de suite, elle a souffert d'attaques de surdité et de troubles de la vision : elle voyait tomber des bulles d'air. Suite à cette maladie, la patiente a développé la paresthésie décrite ci-dessus.

Pendant son récit, la patiente était aimable, gentille et douce.

ANALYSE 

La patiente a parlé des onze dernières années de travail acharné pour gagner sa vie et des souffrances de ses frères, père, mère, grand-mère, ainsi que de sa fille affreusement malade et de la perte d'un des jumeaux en fin de grossesse comme si c'était naturel, sans aucune plainte La patiente n'est pas épuisée par les soins qu’elle prodigue.

Sa compassion, sa nature portée à aider et son désir de le faire de façon professionnelle, à savoir devenir infirmière gériatrique, ainsi que sa tendance aux symptômes d'épuisement physique (déficience auditive, troubles visuels) nous ont amenés à lui prescrire Placenta.

Symptômes de l’expérimentation

Capacité relationnelle active et bienveillance pour les proches avec épuisement subséquent : essaie d'organiser aussi rationnellement que possible, le travail professionnel, la famille, les accouchements et les enfants, afin d’en accomplir toutes les tâches à la fois, aboutissant à un épuisement total.

RÊVE APRÈS LE TRAITEMENT

« Elle dirige la lingerie dans un centre gériatrique. Elle est promue et obtient une augmentation. »

En fait, la patiente voudrait passer des examens d’infirmière, pour « monter ».

Même dans ses rêves, nous observons encore une fois, le souci et le besoin de prendre soin des autres.

RÉSULTATS

Les paresthésies qu’elle avait depuis un an guérissent complètement en six semaines et ont  maintenant disparues depuis un an.

footstepsHomme de quarante-cinq ans : maladie de Crohn, détachement de la mère

Le patient souffre de la maladie de Crohn depuis deux ans. L'inflammation affecte de vastes zones de l'ensemble de l'intestin. Le patient souffre principalement de selles fréquentes le matin au réveil et après le déjeuner. Il décrit lui-même les selles comme pâteuses, comme du « pudding », et sanglantes. En outre, une douleur abdominale latente et permanente le tourmente, avec une envie de déféquer.

La maladie a commencé immédiatement après la mort de sa mère, décédée d'un cancer du côlon. Elle avait créé une entreprise d'hôtellerie, à laquelle il était associé. « Ma mère n'a jamais changé d'un iota dans ses idées. Elle assimilait ne rien faire à de la paresse. Travailler avec elle dans l'hôtel a toujours été très difficile pour moi. »

D'autre part, la mort de sa mère est toujours très douloureuse pour lui. « Mentalement, je n'ai pas laissé partir ma mère. Je veux lui donner un « présence » à l'hôtel. Elle me manque et je m’ennuie d’elle. »

Le patient sent que sa concentration est perturbée, comme s'il était en état d'ébriété.

« Mon efficacité cérébrale est nulle, j’ai des vertiges et ne suis pas vraiment fonctionnel avant midi. »

Autres symptômes

Douleurs aux deux épaules, dans les deltoïdes, < la nuit, > la chaleur. Odeur de sueur sous l'aisselle gauche. Langue augmentée avec marques des dents.

Désirs : bonbons au chocolat (fringales), toutes formes de gâteaux, de préférence les cookies, le whisky coca.

Aversion pour les oignons crus : ils font roter.

ANALYSE 

Le patient est fortement attaché à sa mère et même après sa mort, il essaie de penser comment elle aurait décidé ou agi.

Le symptôme de l’expérimentation pour ce symptôme est :

« Contrairement à ce qu’il pensait avant, il trouve que la façon de vivre et de travailler de ses parents ne vaut plus la peine d’être imitée. » (Cf. p. 384 ci-dessus)

Dans l’expérimentation, onze symptômes relatifs à l'autonomie, l'indépendance et le chemin personnel, peuvent être trouvés. Dans une sorte de sublimation idéaliste d'une personne ou d’évènements, ils oublient leur propre voie et leur autonomie.

Le patient, cependant, ressent une certaine ambivalence par rapport à sa mère. Il a vécu leur relation comme très stressante, et on peut entendre dans ses paroles, la nature dictatoriale de la mère.

Symptôme de l’expérimentateur

« Un homme de trente-cinq ans développe une colère extrême contre l'ingérence de sa mère. » (Symptôme P. 383)

Nous avons également constaté que Placenta peut être un bon remède pour faire le deuil d’un proche.

Symptôme de l’expérimentation

« Elle sent un soulagement quant au chagrin causé par la mort de son mari il y a un an, même une sensation de légèreté et de joie. »

Les symptômes typiques de la maladie de Crohn ou de colite sont présents dans l’expérimentation.

Symptômes de l’expérimentation

Diarrhée jaune, liquide, visqueuse - besoin urgent de déféquer - crampes et douleurs dans l'anus à la fin de la diarrhée - brûlures et picotements à l'anus après défécation, etc.

RÉSULTAT

Le patient a été traité dans des dilutions croissanted de LM pendant plusieurs mois.
La maladie est complètement guérie et sans rechute ; le patient n’a plus aucun symptômes depuis de nombreuses années maintenant. Le patient fait aussi l’expérience d’une transformation intérieure : « Avant le traitement, je pensais toujours : Qu’est-ce que ma mère aurait choisi ?  Maintenant, je suis ma propre voie. »

Ici, vous pouvez voir le symptôme observé dans l’expérimentation et au cabinet : les patients soignés avec Placenta peuvent commencer à suivre leur propre voie en trouvant la capacité de se séparer de la mère ou autres proches.

Le désir et les fringales de sucreries comme le chocolat et les gâteaux ont également disparus.

BIBLIOGRAPHIE

Eberle Hans, Ritzer Friedrich, Arzneimittellehre, Heilung von Krankheiten dans modernen Lebenssituationen , München, Müller & Steinicke 1999

Site : www.homoeopahtieforschung.de

Photos:
Wikimedia Commons; Lotus birth; Kelly PhD; Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Unported license
Flickr; Footsteps in the sand; Ulf Bodin; Attribution-NonCommercial-ShareAlike 2.0 Generic

 

Catégories: Général
Mots clés: donner des soins, détachement, épuisement, idéalisation, identité propre, dépendance
Remèdes: Placenta

partager avec un ami

Envoyer un commentaire

  • Champs marqués avec un * sont obligatoires.