2011 Avril

Un chien guide d’aveugle avec des problèmes de comportement

de Evelien van de Kamp

pupKarel est un chien hollandais berger allemand au poil long. La première fois que je l’ai vu, il avait dix mois et son dressage comme chien guide pour aveugle venait de commencer. Après un bon début, il devint hyperactif, tournant en rond toute la journée dans son chenil ; il était totalement inaccessible tant qu’il n’était pas sorti. Là seulement, il entrait en contact. Une fois dehors, il était hyperactif, courant après tout : chats, joggers, oiseaux, et même les voitures rapides. De retour au chenil, le contact se perdait à nouveau. Il devint indressable.

En fonction de sa race et de son âge, il aurait dû peser 40 kilos mais il n’en faisait que 27, et ses côtes et les os de ses hanches saillaient de sa fourrure. Il était bien nourri, d’une alimentation de marque, réservée aux grands chiens. Il mangeait tout mais cela ressortait presque intact, avec des selles toujours molles.

Les chiens guide d’aveugle vivent leur première année dans un foyer avec des enfants, où ils sont choyés et accompagnés constamment. Le chien apprend tout sur le terrain ; il va au marché, monte en voiture, et apprend les petits trucs, comme ignorer les autres chiens et s’asseoir avant de traverser une rue. À la fin de cette année, on l’enlève de sa famille et il va dans un centre de dressage. Beaucoup de chiens s’adaptent à ce système, mais d’autres pas.  En termes humains, on pourrait dire que ces chiens passent du paradis à l’enfer. Quelques uns subissent un changement de caractère complet et affichent une conduite inacceptable, ce qui fut le cas de Karel.

C’était le premier chien guide que l’on m’adressait pour des soins. Les maîtres avaient peu d’espoir, ni en lui, ni en l’homéopathie. On m’avait dit qu’il avait été mis à l’épreuve pendant que le dressage se poursuivait. Deux semaines plus tard, j’appris qu’il avait été disqualifié pour le dressage et avait été mis sur la liste pour être euthanasié. On le considérait comme un cas désespéré, complètement perturbé. Comme il n’y avait rien à perdre, j’étais autorisé à faire de mon mieux pour lui!

Je lui prescrit IodumC200, à deux reprises, en m’appuyant sur sa conduite obsessionnelle, sa digestion, son impulsivité, son passé abandonnique - un thème majeur de Iodum, d’après Jan Scholten. Il s’améliora considérablement, et après deux semaines où on le laissait sortir toutes les deux heures, sa digestion redevint normale ; il mangeait bien, ses selles étaient formées, et il pouvait les contrôler. Il était hors circuit du dressage et commença une nouvelle vie. Il était enjoué, affectueux et enthousiaste, mais tous ses problèmes n’étaient pas encore réglés. Son comportement impulsif se poursuivait  ; il agissait de façon impulsive, et effrayait les gens en les coursant, juste pour s’amuser, un grand sourire à la gueule. Quand il était sur eux, il aboyait deux fois, remuait la queue, et s’en retournait : il ne mordait pas. La voiture posait problème également. L’idée que c’était en rapport avec les espaces confinés était confirmée par son attitude dans un volume restreint comme un ascenseur. C’était l’exemple même du chien qui aboie mais ne mord pas, « tout en gueule », craignant ce dont les autres n’ont pas peur. Il avait la diarrhée par anticipation. Il était d’un caractère ouvert et avait le contact avec tout le monde.

Je lui prescrivis Argentum nitricum 200C, ce qui l’aida encore beaucoup. Au cours des années suivantes, il en a repris fréquemment et l’amélioration se poursuivit. Il devint un chien formidable, qui séduisait tout le monde par son charisme. Son poids tournait autour de 47 kilos, sans graisse. Il est mort récemment à un âge avancé et ses cendres ont été répandues dans une des ses îles préférées (Schiermonnikoog). Je voudrais lui dédier cet article, à un des chiens les plus gentils et marrants que j’ai connus.

                                                    german shepherd

Heureusement, le dressage pour les chiens guide d’aveugle a évolué depuis l’époque de Karel ; de nos jours, les chiens vivent le plus souvent au foyer de leurs maîtres de dressage.

Photos: Wikimedia Commons
11 week old German shepherd puppy. Head profile; Marilyn Peddle
Pastor alemán gallego; Albert Galliza

 

 

 

Catégories: Cas
Mots clés: hyperactif, inaccessible, impulsif, perte de foyer, problèmes digestif, perte de poids
Remèdes: Argentum nitricum, Iodum

partager avec un ami

Envoyer un commentaire

  • Champs marqués avec un * sont obligatoires.