2011 Juillet/Août

Troubles neuropsychiatriques au sevrage d'une poly-toxicomanie, SIDA déclaré et cirrhose du foie

de William Suerinck

Patient âgé de 47 ans. Depuis 4 ans, suite à un sevrage brutal de l’héroïne, alcool, codéine et tranxène consommés pendant 30 ans, apparition de troubles cénesthésiques, phasiques, distorsions visuelles, troubles de la compréhension et ataxie locomotrice associés à un vécu paranoïde avec angoisse ++ qui dure depuis quatre ans. Par ailleurs, Sida traité par trithérapie depuis quelques années et cirrhose du foie suite à Hépatite C. Il a vu plusieurs neurologues; pas de diagnostic précis. Mise sous Neurontin non efficace, car suspicion d’épilepsie partielle.  

horlogeSymptômes retenus 

- Découverte angoissante peu après le sevrage de son âge réel, depuis 30 ans il vivait « hors du temps » ; avait la sensation d’avoir toujours 20 ans.
- Maladresse ++ des membres inférieurs, troubles de l’équilibre, sensation de lourdeur de tout le corps.
- Troubles phasiques: emploie un mot pour un autre, sans aucun rapport, difficultés de compréhension de ce qui lui est dit et de ce qu’il lit ; état de confusion, impression d’irréalité.
- Impression que ses bras sont très longs.
- Peur de se faire agresser, impression qu’on le regarde.
- Rêves effrayants: tout le monde est pendu, sœur noyée.

Prise du cas 

Intéressé par l’approche de R Sankaran, la consultation est centrée sur la sensation éprouvée, en prenant le temps de faire préciser chaque sensation. Le vécu, la sensation est étrangement celle d’être comme un insecte, l’allongement des bras sera comparé aux pattes d’une araignée par le patient…! Le vécu paranoïde: sensation d’être menacé, d’agression et d’être écrasé plaide en faveur du règne animal, la patient suggère- t-il le remède?

Prescription

- Le symptôme “Delusion enlarged body, parts of body, forearm is”,  appartient à la pathogénésie d’une seule araignée.
- Le rapport au temps est central pour ce remède selon l’AFADH et Masi.
- Sensation unreal everything is – delusion heavy is – dreams frightful.
- Prescription: Aranea diadema 30K, one dose

Evolution clinique 

- Dix jours après la prise d’une seule dose : au réveil, le patient se sent « guéri ». 
- Disparition de tous les symptômes, il recouvre toute ses facultés intellectuelles, ne se sent plus persécuté, presque serein.
- Revu 8 mois plus tard, après un contrôle hospitalier semestriel récent: stupéfaction des médecins, CD4 revenus à un taux normal, disparition de certaines lésions hépatiques à l’échographie.
- TROIS ans plus tard, a pris depuis 2 doses en 200 et XMK, va très bien, a pu se réinsérer professionnellement suite à la réussite inespérée d’un concours administratif…!

Note : En 2010 ce patient a consulté pour un début de rechute alcoolique imputée au stress de son emploi. Aranea diadema prescrit à nouveau ne semble pas avoir amélioré ce patient sur ce point, et nous ne l'avons pas revu.

En revanche, pour ce qui concerne le SIDA et la cirrhose du foie, les résultats biologiques sont restés étonnamment bons, avec une charge virale indétectable, idem sur le plan des marqueurs de l'hépatite C...! Pour mémoire, les résultats biologiques avant la prise du traitement homéopathique etaient très mauvais, malgré la trithérapie et l'interferon.

On pourrait seulement conclure à une excellente synergie entre le traitement homéopathique et allopathique, dans la mesure où ce dernier est encore en cours jusqu'à ce jour....!

De l'avis des médecins hospitaliers qui suivent le patient et qui ont pourtant  parlé de « miracle », au cours des contrôles qui ont suivi la prise du remède homeopathique, pas question de se pencher sur une quelconque efficacité d'un traitement homéopathique...la réponse à l'interrogation du patient à ce sujet a été laconique: « N'allons pas trop loin tout de même... »

Analyse du cas

aranea diademaTrois modes d’approche de l’homéopathie uniciste, à mon avis complémentaires, ont conduit à la prescription d’un seul remède, particulièrement efficace dans le temps et sur la « totalité des symptômes ».
- La méthode de la « Sensation Vitale » m'a conduit rapidement à identifier un remède du règne Animal, une araignée en particulier.
- Le rapport au temps, très spécifiant pour ce patient, a pu trouver une similitude suggérée par un travail approfondi de relecture de la matière médicale d’Aranea Diadema.
- Selon l’AFADH et Masi, si l’expérimentateur frissonne au moment exact où l’aiguille de l’horloge sonne 4h, c’est que sa souffrance est d’une façon plus générale de vivre dans un monde rythmé par une horlogerie qui le conduit inéluctablement à la mort. 

Conclusion

Si en pratique, nos patients se voient le plus souvent soulagés d’une partie de leurs symptômes, ils sont en droit d’espérer une guérison plus profonde qui suppose la prise en compte de leur « vécu ». La prescription d’un remède ayant un très haut degré de similitude permet d’observer un changement profond dans le rapport au monde du sujet, assorti de la disparition de l’ensemble de ses symptômes, de façon durable. La nature du ou des changements observés dans le vécu du patient implique une évaluation minutieuse facilitée par la « dynamique miasmatique » que nous a transmis Masi à la suite de Paschero.

Photos: Wikimedia Commons
Araneus diadematus or garden spider; alvesgaspar
Horloge à Aiguèze, Gard, France; Vi..Cult...

 

Catégories: Cas
Mots clés: poly-toxicomanie, sevrage, SIDA, cirrhose, paranoia, angoisse, hors du temps
Remèdes: Aranea diadema

partager avec un ami

Envoyer un commentaire

  • Champs marqués avec un * sont obligatoires.