2011 Mai

Trois cas de VIH/SIDA: Felician, Esther et Mary

de Jeremy Sherr

Premier cas:

felicianFelician a l’air très jeune pour son âge. Ses parents appartiennent à différentes tribus ; sa mère est Massaï, son père est Chaga.    

En cinq ans, il a eu la tuberculose trois fois. La dernière fois, en 2003, il a subi un test de séropositivité et il est positif. Son nombre de CD4 est tombé à 46 et il a démarré un traitement antirétroviral, associé à la Septrine. Les CD4 sont remontés à 167 vers 2007, mais sont en train de  retomber actuellement à 138, ce qui montre l’échec du traitement.

Actuellement, il ne tousse pas, n’est pas affecte par la tuberculose, mais souffre ponctuellement de la malaria. Sa langue est couverte des taches noirâtres. Les glandes cervicales sont gonflées, pire du côté droit. Tous ses membres inférieurs sont engourdis ; un effet secondaire du traitement antirétroviral. Il transpire la nuit. Il rêve qu’il est poursuivi par des animaux, un léopard entre autres, et de funérailles ; il rêve parfois qu’il est mort et qu’on l’enterre. Il parle d’une manière gentille et douce, comme les Massaï. Il n’a pas peur des serpents ou des chiens.

Il a le sang chaud et se met en colère, mais il évite les conflits et s’en éloigne pendant quelques temps. Il a eu une enfance difficile à cause de la séparation de ses parents. Son père s’est remarié et il a été élevé par sa belle-mère pendant vingt ans. Ce fut très difficile parce qu’elle avait un  amour exclusif pour son père. Il a ressenti qu’il n’y avait pas d’amour pour lui et qu’on ne s’occupait pas de lui, seulement de la jalousie et de la ségrégation.

Répertoire (Radar) : 

Peau - démangeaison

Rêve - mort de la mère

Bouche – décoloration - langue noire

Transpiration - nuit

Esprit – phénomène – rêves - funérailles

DD : Chelidonium, Thuja, Magnesium carbonicum, Natrum carbonicum, Alumina

Traitement : Magnesium carbonicum 12c /jour 

Les raisons de la prescription sont  assez claires : la souffrance d’être orphelin, belliqueux et pacifique, glandes, transpiration nocturne, etc.

Suivi: 

Après trois semaines: se sent beaucoup mieux, l’énergie est meilleure. Dort bien. Pas de fièvre. Il a un nouveau symptôme d’écoulement oculaire après le sommeil. Le gonflement des  glandes cervicales cou se résorbe, bonne amélioration de l’engourdissement de ses jambes. La transpiration nocturne ne change pas. Il rêve qu’il est pourchassé par des chiens et se bat contre des créatures inconnues. Sa colère est bien réduite.

Traitement : poursuite de Magnesium carbonicum 12c, une fois par jour

2 mois plus tard: tout va bien, se sent bien et énergique. Il dort bien. Tous les symptômes ont disparu, il est en forme. Il ne rêve plus d’être pourchassé ou d’enterrements ; plus d’engourdissement dans les jambes ; plus d’écoulement oculaire, ni de colère.

Traitement : poursuite de Magnesium carbonicum 12c une fois par jour

18 mois après le premier traitement: aucun des symptômes initiaux persistent ; PAS de toux, pas de suées nocturnes ni de problèmes glandulaires, il est fort et il travaille. Le sommeil est bon, sans mauvais rêves. Son taux de CD4 est à 417. Les médecins pensent qu’il va tellement bien qu’ils arrêtent la Septrine ; leur décision, pas le mienne!

Un symptôme ancien est bien réduit : engourdissements de la plante des pieds.

Un symptôme nouveau : démangeaisons dans les oreilles.

Traitement : Fluoric acid 12c une fois par jour

                                            clinic

Second cas:

On diagnostiqua le sida chez Esther en 2006, mais vraisemblablement, elle l’avait déjà depuis 18 années. Nous savons cela car son enfant de 18 ans a été infecté à la naissance. Quand on a débuté le traitement antirétroviral en 2006, son taux de CD4 était à 56, l’an passé, il était à 340 et il y a un mois, à 411.

C’est quelqu’un de droit, conscient, fier et d’une certaine noblesse. Avant le traitement antirétroviral, elle avait de fréquentes fièvres, diarrhées, des éruptions cutanées suintantes. Ces symptômes s’améliorèrent avec le traitement, mais ont commencé à réapparaitre.

Elle n’a pas d’appétit et elle perd du poids. Avant, elle pesait 68 kg, mais maintenant, elle est descendue à 56 kg. Elle se sent très faible et ne tient plus sur ses jambes. Il lui est difficile de travailler. Ses lèvres sont gercées. Elle dort mal, elle se fait du souci pour ses enfants. Elle n’a pas les moyens de leur donner à manger ou de les envoyer à l’école. Ses articulations lui font mal, surtout les genoux et les coudes. Sa vue est faible. Elle a des maux de tête, sur le haut de la tête et aux tempes. Il lui arrive d’attraper la grippe. Elle a des mycoses buccales, des plaies sur les lèvres, la base de sa langue est noire, recouverte d’une peau blanche. Sa poitrine semble se resserrer quand elle tousse, et lui fait mal jusqu’au sternum. Elle a un ulcère gastrique douloureux. Elle a fréquemment des crises de paludisme. Elle est frileuse et a mal aux dos dans la région lombaire.

Elle rêve qu’elle est dans une morgue à laver des défunts ; d’un nouveau-né qu’elle met au monde toute seule ; d’un léopard et d’un lion qui la poursuivent ; d’un mariage raté.

Son mari est parti en 2006, après avoir su qu’elle était infectée, elle en est triste et furieuse. Ses enfants la perturbent. Ils sont infectés mais elle ne peut le leur dire. Si elle le pouvait, elle aimerait être un lion ; alors, elle se vengerait de son mari. Elle aime les lions parce qu’ils sont forts et rapides, si elle était comme eux, personne ne pourrait lui faire de mal. Elle est furieuse après son frère qui leur a pris leurs biens. Maintenant, la maison ne tient plus debout et personne ne s’en occupe. Elle voudrait tuer son frère.

Il lui semble que les antirétroviraux ont réduit les symptômes au début, mais maintenant, elle sombre et on ne peut plus rien faire pour elle.

Répertoire (RADAR et Repertory of Mental Qualities)

Mental - victime

Estomac – appétit - réduit

Rêves - poursuivie par des animaux

Rêves - naissance, accouchement seule.

Traitement: Lac leoninum 12c une fois par jour

Bien que le cas ait une « signature » facile à identifier, il est intéressant de voir comment il se répertorise. Le sentiment de trahison Lac-leoninum est prévalant. 

Suivi:

Six mois plus tard : le remède l’a aidée. Son énergie augmente et elle se sent plus forte. Elle dort mieux et ne fait plus de cauchemars. L’appétit revient et elle a repris du poids. Il y a un mois, son taux de CD4 était retombé à 360. 

Traitement : poursuite de Lac leoninum 12c une fois par jour

Note : souvent, le taux de CD4 redescend au début, après la première prise, parce que le test mesure la quantité et non la qualité. Les CD4 sont moins nombreuses mais plus saines.

Un mois plus tard : elle n’a pas pris le traitement et est retournée à l’hôpital pour une douleur à la poitrine : ils  lui ont donné des médicaments. Elle ne savait pas si elle devait prendre le remède et elle habite trop loin pour venir se renseigner. Puis, elle eut une crise de paludisme et à l’hôpital on l’a traitée avec des antipaludiques. Ça la rendue malade et ne veut plus les prendre.

Traitement: Lac-leoninum 30c, deux fois par semaine

Cinq mois après : le traitement l’a beaucoup aidée. Elle a eu une analyse de sang et il n’y a plus de virus!!! Ils n’ont pas compris comment c’était arrivé. Elle sent qu’elle n’a plus « la maladie ». Son taux de CD4 est passé à 560.

Elle n’a pas eu de crise de paludisme. Elle n’est plus fatiguée, se sent très forte et peut travailler davantage. L’ulcère a disparu, l’appétit est revenu, elle a encore repris du poids. Ses lèvres gercées, ses articulations et sa vision vont mieux, et elle n’a plus de mycoses buccales.

Elle a rêvé qu’elle parlait avec son père défunt. Il la soutenait, la conseillait, et lui dit qu’il l’aiderait

Traitement: poursuite de Lac-Leoninum 30C deux fois par semaine

Troisième cas:

MaryMary a commencé le traitement antirétroviral il y a trois ans. Son taux de CD4 est à 140. Elles a des adénopathies axillaires, une infection génitale, perte de poids et la marche la fatigue. Elle est très fatiguée et ne peut pas travailler.

Avant le traitement, sa peau la démangeait et elle était couverte de suppurations sur tout le corps. Depuis le début des antirétroviraux, elle a développé des engourdissements sous la plante des pieds, et aussi sur le bras droit et aux dents. Elle a des migraines avec engourdissement de la tempe droite, qui empire sous le soleil et la chaleur. Elle mouche jaune comme du pus. Son œil gauche est faible et les articulations des doigts sont déformées et douloureuses.

Elle a de fréquentes diarrhées avec gargouillements stomacaux, et sa diarrhée l’affaiblit beaucoup. Elle a d’importantes pertes vaginales et des fièvres périodiques qui s’aggravent le soir. Elle ne dort pas bien et fait des rêves de funérailles qui la perturbent ; plusieurs fois, elle a rêvé de couteaux. Son état général est faible et elle oublie facilement.

Quand elle est en colère envers sa famille, elle peut l’exprimer, mais avec les autres, elle garde ça pour elle-même et leur pardonne après quelques prières. Son mari, lui aussi, est malade. Il a eu un AVC et ne se souvient plus de rien. Elle a huit enfants, dont aucun n’est infecté. Cependant, elle ne peut assurer leurs repas et souvent,  ils ne mangent rien de la journée. Comme elle n’a pas d’argent pour payer les droits de scolarité, ils ne vont pas à l’école. Elle est très angoissée en pensant à eux et à ses moyens financiers ; elle ne sait comment les nourrir car elle n’a pas assez d’énergie pour travailler ou faire quoi que ce soit. Elle pleure.

Répertoire (Radar et J Sherr  Mental Qualities Repertory)

Extrémités,  engourdissement, plante des pieds

Mental - Victime

Nez - écoulement, jaune

Génitals femmes - leucorrhée, maigre

Mental - Couteaux et pointes

Mental - Argent

DD : Arsenicum, Alumina, Sepia, Sulphur, Syphilinum

Traitement: Alumina 12c une fois par jour

Suivi:

5 semaines plus tard: après une semaine, elle se sentit mieux. Elle saigna du nez et eut mal à la tête, mais cela disparut. Elle eut envie de vomir. Elle poursuivit le traitement et se sentit mieux, plus forte, ne fut plus fatiguée. La douleur des adénopathies axillaires s’est améliorée. Elle avait pris 2 kg. Les engourdissements aux pieds, jambes et bras ont disparu ; toujours présents dans les dents, mais en amélioration. Les migraines sont différentes maintenant, il n’y a plus d’engourdissement et elles ne sont plus causées par le soleil. Son écoulement nasal n’est plus jaune mais blanc. Pertes vaginales et oculaires ont disparu. Les fièvres sont passées, de même que les diarrhées et les gargouillements. Le sommeil est meilleur, sans rêves inquiétants. La mémoire est meilleure, l’énergie plus grande, et elle se sent bien mieux en elle-même.

Traitement : pause d’une semaine, puis Alumina 12c tous les deux jours

Deux mois plus tard : elle a été très bien, mais maintenant, elle souffre d’une maladie respiratoire aigüe. Engourdissement, maux de tête, douleurs dans les doigts et écoulements, vont beaucoup mieux. Elle a toujours des troubles de la mémoire, mais beaucoup moins. Son énergie s’est bien améliorée. Elle peut travailler maintenant, elle dispose donc d’un peu plus d’argent.

Depuis une semaine, elle a de la fièvre, toux et grippe ; une pneumonie est possible. Elle a une sensation de resserrement au poumon et des difficultés respiratoires. Elle est faible, frissonne, et n’a pas d’appétit. Elle a l’impression d’avoir une plaie dans la gorge et une irritation qui la fait tousser. Quand elle tousse, elle a mal à la poitrine. Elle a une douleur cuisante dans les côtes inférieures. Frissons et fièvre empirent le soir. Elle n’aspire qu’à être allongée et se sent mieux au soleil.

Traitement : Bryonia alba 30c trois fois par jour (en complément de Alumina)

Le lendemain : se sent beaucoup mieux, le pic de la maladie est passé, rapidement et sûrement.

Traitement : reprise d’Alumina 12c, tous les deux jours.

Quatre mois plus tard: elle allait bien depuis trois mois jusqu’à ce que le paludisme refasse son apparition. Elle prit un traitement allopathique, suite à quoi, son état empira à nouveau. Il y a deux mois, un de ses enfants est mort du paludisme, mais elle dit s’en être remise. Hélas, cela arrive souvent en Afrique.

Traitement : Alumina 12c une fois parjour

Six mois plus tard : tout va bien, pas de symptôme inquiétant. Son taux de CD4 est à 700, ce qui représente une amélioration considérable.

Photos: Jeremy Sherr, Wendy Pollock, Tina Quirk

 

Catégories: Cas
Mots clés: VIH/SIDA, tuberculose, malaria, aphtes, fatigue, trahison, perte de poids
Remèdes: Alumina, Bryonia alba, Fluoricum acidum, Lac leonis, Magnesium carbonicum {as Magnesia carbonica}

partager avec un ami

Envoyer un commentaire

  • Champs marqués avec un * sont obligatoires.