2011 Janvier

Opium: à bout de souffle et peur de tomber après un accident

de Ulrich Welte

A. est une homme sympathique de 70 ans, légèrement obèse, pétillant et plein d’énergie malgré son âge. Son visage est gonflé et cyanosé. Il souffre de bronchites chroniques; il étouffe et ressent le moindre manque d’oxygène. Au réveil, il a l’impression d’avoir bu 2 litres de vin; il a « la gueule de bois ». Il a facilement le souffle court, pire lorsqu’il monte des escaliers. Ses jambes sont lourdes. Il se sent mieux dans l’après-midi.

Ses problèmes commencèrent il y a huit mois, après être tombé d’une échelle de 2.5m. Il prit la chute avec sérénité et vérifia qu’il ne s’était rien cassé; il s’assit sur son banc de jardin et but une bière. Depuis, cependant, il a peur de tomber; il ne descend plus les escaliers qu’en s’accrochant à la rampe. Il a arrêté de faire du vélo car il s’imagine qu’il pourrait tomber.

Tout ceci est assez inhabituel pour lui car, jusqu’à présent, il était plutôt casse-cou, n’étant pas effrayé par ce genre de choses. Professionnellement, il a eu beaucoup de succès à la tête d’une entreprise familiale qu’il a vendue lorsqu’il a pris sa retraite, une retraite dont il profite. Il aime boire de la bière, jusqu’à quatre chaque soir. Il ronfle énormément, ce qui a poussé sa femme à s’installer dans une autre chambre. Il souffre d’hypertension; il n’a pas supporté le traitement qui lui donnait des vertiges.

Il n’aime pas les médecins et la plupart du temps, il prend soin de lui-même. Il boit du thé à base de gui pour ses problèmes de tension et cela semble aider à maintenir une tension normale. Je lui recommande de diminuer sa consommation d’alcool car je suspecte un syndrome d’apnées du sommeil.

poppyAnalyse:

Son histoire de « jamais bien après une chute » suivie de peurs, son apparence cyanosée et l’important ronflement me font, en premier lieu, penser à Opium, avec une pensée pour les Carbones et les Asteraceae. Je cherche donc une confirmation et lui demande comment il réagit à la douleur: « Je suis complètement insensible à la douleur; je crois qu’on pourrait m’ouvrir le ventre sans anesthésie. Par contre, je ne supporte pas les lunettes bifocales, elles me donnent de terribles maux de tête. »

Prescription: Opium 1M, 2 doses en deux jours

Suivi:

Dès la première nuit, il dort mieux et ronfle moins. Sa femme pense que son apparence a changé, en mieux. Quelques jours plus tard, son visage s’est dégonflé, il n’est plus cyanosé et la « gueule de bois » matinale a disparu. Il demande à reprendre le remède, ce qu’il fait deux fois par semaine.

Trois mois plus tard, l’amélioration continue et il a retrouvé son entrain d’avant. La lourdeur de jambes, le ronflement et les bronchites ont disparu, et il peut à nouveau descendre les escaliers sans utiliser la rampe.

Six mois plus tard, il continue de prendre le remède et se sent bien. Il a diminué sa consommation d’alcool. Il se dit ravi à l’idée de voir son histoire publiée!  

Photo: Ulrich Welte

 

 

Catégories: Cas
Mots clés: bronchite chronique, à bout de souffle, peur de tomber, ronchopathie, insensible à la douleur, cyanose
Remèdes: Opium

partager avec un ami

Envoyer un commentaire

  • Champs marqués avec un * sont obligatoires.