2011 Avril

Meg, la chienne "alpha" au sang d'encre

de Vicki Mathison

megMeg est une femelle bull terrier de six ans, présentée nerveusement pour un traitement par sa maîtresse qui pensait très fermement que l’homéopathie était en rapport étroit avec les sorcières, les ensorceleurs et les fous.

Le problème de Meg était une pathologie rénale chronique qui se manifestait par une hématurie sévère : du sang noir comme de l’encre. Cela durait depuis environ trois mois avec des urines presque entièrement sanglantes. Elle avait prit toutes les prescriptions vétérinaires possibles et imaginables durant cette période, sans succès. Le diagnostic vétérinaire n’était pas clair : saignement provenant d’un rein, sans infection, sans calculs, et des résultats de coagulation sanguine normaux. Le pronostic vital n’était pas bon. On proposait au maître l’ablation d’un rein, avec le risque qu’elle ne survive pas à l’opération chirurgicale. Si elle s’en remettait, elle ne pourrait plus jamais chasser ni courir.

C’était une chienne très stoïque qui, mis à part l’hématurie, ne montrait aucun autre signe de cette maladie mortelle. Son potentiel d’énergie était affecté, mais à part cela, elle continuait à travailler. Outre le fait que le sang était plus noir et plus épais le matin, il ne semblait pas y avoir, dans son cas, de modalités précises.

Meg était définitivement la chienne « alpha » dans la meute de cinq bull terriers. De la bouche de sa maîtresse : « elle EST, simplement la meilleure. Elle ne semble pas avoir besoin de défendre sa position et n’est pas agressive. Elle ne défend même pas particulièrement sa position avec les autres chiens - et croyez moi, ce ne sont pas des tendres. » Sa maîtresse la décrivait comme « légèrement arrogante », parce qu’elle sait qu’elle est la MEILLEURE chienne de chasse de la meute : confiante, fière, téméraire et travaillant jusqu’à ce qu’elle s’écroule.

Il semblait n’y avoir aucun symptôme mental/émotionnel exceptionnel, pas d’autres problèmes physiques, pas d’histoire familiale connue, pas de cause évidente.

Quand elle arriva à la clinique, la première chose qui m’interpella, furent ses yeux : jaunes-verts en amande. Elle se glissa dans la salle de consultation et quand je l’accueillis, elle poussa sa tête en avant d’un geste vif ; très amicale mais avec un mouvement soudain et vif. Je ne pouvais résister à traiter ce cas avec la méthode de sensation de Sankaran. Bien que Meg ne montre pas d’autres caractéristiques communes à la famille des serpents, comme l’agression et la jalousie, je décidai de lui donner Lachesis, en m’appuyant sur son apparence et son attitude.

Lachesis est indiqué pour l’urine noire mais n’est pas répertorié pour « noire comme de l’encre ». Lachesis, en relation avec la fierté et la légère arrogance de Meg, est indiqué dans la rubrique MENTAL : égotiste (hautain).

Prescription: Lachesis 30CH, deux fois par jour pendant trios jours.

Le quatrième jour, l’urine était claire. Sept jours plus tard, elle courait à nouveau avec les autres chiens. Trois ans plus tard, c’est toujours une chienne énergique et travailleuse. 

Si on considère le manque apparent d’agressivité et d’excitabilité en relation avec sa position incontestée de leader dans la meute, je me demande si les autres chiens étaient conscients d’un pouvoir caché, non détectable par nous autres humains.

Photo: Wikimedia Commons
Bull terrier; Caelum

 

 

 

Catégories: Cas
Mots clés: urine avec sang noir comme de l’encre, chien leader, stoïque, confiant, fier, sans peur
Remèdes: Lachesis muta {as Lachesis mutus}

partager avec un ami

Envoyer un commentaire

  • Champs marqués avec un * sont obligatoires.