2010 Juillet/Août

Lac humanum - Lac maternum

de Francois Gassin

OBSERVATION  

N., née le 11 septembre 2009 (40 semaines de gestation). PN: 3,250 kg; T: 50; PC: 34. Accouchement  'naturel' sans péridurale, en clinique, mais par une sage femme libérale 'écolo' qui utilise les locaux de la clinique de façon indépendante. Allaitement au sein.
Grossesse: Deuxième grossesse après fausse couche (13ème semaine de gestation) de cause inconnue en 2007. Grossesse de N. désirée par les deux parents MAIS: la mère est très anxieuse et a du mal à accepter non pas la grossesse mais son état physique (prise de poids,  nausées, vomissements, grande fatigue). De plus, deux phénomènes très désagréables surviennent au cours du 8ème mois: PRURIT sine materia gravidique que rien ne calme (terrain atopique connu) et SCIATIQUE droite  traitée par ostéopathie sans succès. Le père (artisan) est très  présent, attentif, soumis aux caprices de sa compagne qui a des accès de colère et un comportement sexuel bizarre: la grossesse accroît son désir habituellement faible - d’après ses déclarations - mais elle repousse son compagnon; “je ne supportais pas qu’il me touche.” Le père est d’une grande famille vendéenne, peuplée de nombreux cas d’asthme, d’eczéma, de pollinose, etc…  

PRISE DE CONTACT 

Les parents viennent à ma consultation avec leur N. le 21/11/2009. Le bébé a déjà pris presque 2 kg en deux mois, elle est tonique, éveillée, souriante, très sociable. Je note une petite hypertonie avec dos bizarrement raide et un discret torticolis gauche, les parents sont allés consulter l’ostéopathe mais ne veulent plus y retourner car "il lui a fait craquer le cou" en la manipulant; j’approuve. Ninette a eu une conjonctivite purulente avec des yeux très rouges (donnée par son cousin) traitée avec succès par quelques gouttes de Homéoptic® dans les yeux. Sa peau est normale mais l’on peut observer quelques stigmates d’atopie: lésions des plis, petites 'dartres’ visage, mollets et avant-bras. A part cela, tout va bien.  

CATASTROPHE

Je n’ai plus de nouvelles pendant trois mois. N. a été hospitalisée du 20 au 24 février en pédiatrie, au CHU de Nantes pour: surinfection d’un eczéma généralisé, perte de poids (environ 1kg en trois semaines), prurit intense et insomnie majeure.

La mère aurait eu un panaris qui aurait contaminé l’eczéma de N.

Bilan très complet au CHU:
- présence de streptocoque A dans les lésions cutanées, mycologie négative.
- bilan allergologique:
    - IgE totales  143 - IgE spécifiques PLV F2  <0,1 ku/l
    - ionogramme normal, mais protidémie à 38 g/l (N : 52 à 77)
    - hémoglobine : 10,9 g - éosinophilie 15 %
    - marqueurs de dénutrition chroniques positifs (hypo- albuminémie, anomalies de  
      toute la zone gamma à l’électrophorèse des protéines)

Malgré la négativité de l’APLV, l’enfant est mise au PEPTI JUNIOR et sort avec un traitement corticoïde local.

Les parents arrivent à mon cabinet, avec N., en catastrophe: que s’est -il passé?
Le 25 Janvier 2010, devant l’aggravation de l’eczéma, les parents étaient allés consulter un médecin homéopathe ‘de proximité’ qui avait prescrit une dose de Calcarea carbonica 30 CH. En quelques jours, N. a refusé de s’alimenter, prenant à peine le sein. Elle est devenue prostrée, hypotonique, s’est mise à pleurer sans arrêt, a cessé de dormir (6 à 12 appels par nuit), et a perdu 900g en quinze jours.  

"C’est comme si son énergie, toutes ses forces et même son âme avaient quitté son corps"

La mère attribue tout ce maléfice à la prise de la dose de CALCAREA ! (voir tableau de la mère ci-après) 

Examen de N.: effectivement dénutrie (cf observation du CHU que l’on me faxe immédiatement). N. est très apeurée, repliée sur elle-même, recouverte d’eczéma d’une odeur assez repoussante MAIS au cours de l’examen j’arrive à lui extirper des sourires, à la 'déplier' (elle se met debout). Les parents sont étonnés de la voir se ré-animer de la sorte. J’apprendrai par le pédiatre du CHU qu’elle était effectivement plus 'vivante' à l’hôpital en dehors de la présence de sa mère.

Les prescriptions de l’hôpital n’ont pas été suivies; la mère refuse le PEPTI JUNIOR (produit industriel) et la préparation corticoïde. Les parents refusent également de se rendre à la consultation du dermato-pédiatre du CHU. Je négocie avec eux un régime provisoire:

- allaitement au sein, complété par du lait de chèvre; ils refusent le lait de vache
-  des fruits et des légumes avec des protéines (volaille bio).  

Prescription : NITRICUM ACIDUM 9C, 15C, 30C, sur trois jours

SUIVI/DISCUSSION:

En relisant l’observation de N., je suis frappé par plusieurs points:

MERE:

- fausse couche d’un garçon en 2007

- mauvaise acceptation de la 2ème grossesse (attribuée aux disgrâces physiques)

-  prurit gravidique + sciatique droite

-  mère coléreuse, comportement sexuel ambivalent

ENFANT                           

- BB hypertonique, « craquements du cou »

- conjonctivite purulente

- eczéma gravissime généralisé

- insomnie majeure

- son énergie et « même son âme » ont quitté son corps

-aggravation ‘maléfique’parCALCAREACARBONICA30
- La ‘désincarnation’ de N.: "comme si son âme avait quitté son corps." C’est la deuxième fois que je rencontre ce tableau dans une atopie majeure; la première a maintenant 20 ans, est toujours asthmatique et fait des études de droit.

NITRICUM ACIDUM - vécu de séparation-réactualisation du fœtus; mort - angoisse de mort- phénomène de fusion-rejet - a eu un effet ‘placebo’ fugace.

Je revoie N. le 1er Mars peu amèliorée par son ‘placebo’ et mon régime alimentaire; stagnation pondérale.             

Je pense à LAC HUMANUM / MATERNUM  lac maternum

Prescription :
 
- LAC HUMANUM 1000 (remedia) une dose à la mère

- LAC MATERNUM 1000 (remedia) une dose à N.

DISCUSSION

Mécanisme psychique probable chez la mère

Brusque ‘cassure’ à la date anniversaire de sa fausse couche de 2007; perte de confiance en elle, d’où dégradation brusque de la lactation; se ‘déconnecte’ de son bébé qui dépérit rapidement (-800g)

Retentissement sur N. de la souffrance psychique de la mère: aggravation brutale de l’eczéma, souffrances physiques: cutanée, digestive, perte des rythmes de sommeil, en bref, une situation désastreuse. Dans le proving de LAC HUMANUM nous trouvons "rêve de désastre", mais ici, il ne s’agit plus d’un rêve.

SUIVI

Transformation spectaculaire dans la semaine qui suit la prise des doses. N. retrouve “son âme” joyeuse et son désir de vivre, et l’ECZEMA DISPARAIT à 80%. La prise de poids est rapide: 700g en dix jours, avec un état digestif parfait. La maman retrouve confiance en elle.
Je revoie N. le 1er Juin : elle est maintenant heureuse et en bonne santé, avec une croissance normale. Quelques signes d’atopie mais sans démangeaison. Il n’y aura pas lieu de redonner Lac maternum à N.

MATIERE MEDICALE DE LAC HUMANUM/MATERNUM 

LAC HUMANUM

Souche : lait humain; une seule donneuse

Expérimentation: 1993 (Jacqueline Houston et Elisabeth Halahan - GB)

Matières médicales: MURPHY - SANKARAN

Synthèse 
L’homme est sans cesse à la recherche de son individualité tout en appartenant à un groupe
auquel il doit être obligatoirement intégré. L’homme est le seul mammifère à connaitre toute sa vie la peur de la mort et à tout faire pour l’éviter ou la braver dans des comportements à risque.
Pour LAC HUMANUM ce serait "ou moi ou les autres" (SANKARAN): il faut tuer l’autre (les autres) pour survivre.
La problématique de l’adolescence est particulièrement présente dans LAC HUMANUM (identité rapport au groupe…)

LAC MATERNUM  

Souche : mixture de lait humain provenant de 9 donneuses à des stades différents de la  lactation (y compris colostrum).

Expérimentation: Provings par Tinus SMITS (Links 2000)

Pas de pathogénésie classique mais:

- symptômes guéris (expérimentation clinique)

- étude des rêves induits au cours des 'provings'»

Primum movens :

L’enfant “s’incarne” pendant sa vie intra utérine mais cette “incarnation” est incomplète à la naissance, l’allaitement est une continuation naturelle de ce processus, d’où la véritable “religion” de l’allaitement pour beaucoup de mamans qui viennent nous consulter (la LECHE LEAGUE étant l’église de cette nouvelle religion !)

A cela se relie directement l’anxiété des parents par rapport aux responsabilités nouvelles à venir...

LE BEBE LAC MATERNUM (travaux de Patricia LE ROUX)

Prédominance de signes cutanés : ECZEMA surtout, prurit intense “la peau est la limite du corps physique- elle est en contact direct avec le monde extérieur et le monde intérieur neuro sensoriel et psychique. »
Toute pathologie de la fusion-défusion mère-enfant peut s’exprimer là au niveau de la peau.

La grossesse peut être perturbée par des expériences étranges, désagréables et anxiogènes: impression de dépersonnalisation, difficultés de la pensée, épuisement, désir de symbiose avec le partenaire ou au contraire rejet qui peut aller jusqu’à  l’impression de perte de sa propre identité. Immense désir d’être estimée, reconnue, besoin de sucre +++, diabète gravidique qui, ironiquement aboutit à la privation de sucre!

L’enfant nouveau né est prisonnier de la nécessité de créer son ‘ego’ pour affronter la séparation d’avec sa mère et donc le monde extérieur.

L’ALLERGIE a toute sa place dans ces processus puisqu’elle se définit par le rejet des apports extérieurs potentiellement pathogènes :

 - par la respiration: pollens, poils, acariens, etc…

- par le tube digestif: lait de vache, aliments divers et variés et… parfois le lait maternel lui-même, qui serait véhicule de diverses allergies alimentaires alors même que l’allaitement prolongé est le plus souvent proposé comme la meilleure défense contre les allergies.

- par le système immunitaire: qui peut rejeter des médicaments destinés à l’aider dans la défense contre les ‘germes extérieurs’; allergie aux antibiotiques

LAC MATERNUM/HUMANUM est probablement le médicament le plus basique de toutes les pathologies allergiques.

Indications pratiques en pédiatrie

Nourrisson: eczéma, troubles du sommeil, situations résultant du non désir d’enfant, échecs de l’allaitement maternel

Enfant et adolescent: attitudes régressives, sentiments d’abandon, phobies scolaires, lenteur +++, difficultés d’intégration dans le réel, recherche de sensations extrêmes: drogues, prises de risque de toutes sortes.

L’individu LAC MATERNUM/HUMANUM, devenu adulte, peut perdre toute ambition, se détacher des choses matérielles, rêveur il entreprend tout mais ne termine rien.

BIBLIOGRAPHIE 

Matière médicale de MURPHY

Tinus SMITS: Links 2000

Patricia LE ROUX: Homéo et Juliette, Publibook, 2003

 

             

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégories: Général
Mots clés: fausse couche, sciatique, prurit gravidique, enfant hypertonique, eczéma sévère, insomnie sévère, catastrophe
Remèdes: Lac humanum, Lac maternum

partager avec un ami
le corre christian
Posts: 3
Comment
Re:
Reply #3 on : Wed March 26, 2014, 14:46:31
Comment puis je faire pou commander et à qui ?

Deux pharmacies où vous pouvez commander en ligne:
Helios en Angleterre
Remedia en Autriche
Last Edit: April 01, 2014, 10:13:48 by mache  
christian le corre
Posts: 3
Comment
lac humanum
Reply #2 on : Sat March 08, 2014, 11:41:18
Puis je poser des questions ?

Oui!
Last Edit: March 09, 2014, 11:28:59 by mache  
jouan
Posts: 3
Comment
lac humanum lac maternum
Reply #1 on : Wed October 16, 2013, 15:44:35
Qui prépare la souche? Où se la procurer?

Envoyer un commentaire

  • Champs marqués avec un * sont obligatoires.