2011 Mars

J’ai l’impression d’être un robot: Teucrium marum

de Alex Leupen

teucrium marumLe patient, un homme âgé de 38 ans, consulta pour la première fois en 1992. Il vient me voir pour des infections autour des ongles (panaris), ayant débuté deux mois auparavant. Au début, c’était très douloureux, comme si une aiguille était enfoncée dans ses doigts.

Un autre problème dont il souffre est le manque de sentiments : il n'est pas dépressif, c’est seulement que rien ne semble le toucher. «Tout me laisse froid et apathique, je me sens comme un robot. » Il affirme que cette sensation est due, en partie, au fait d’être sans emploi. Sept ans auparavant, il avait reçu un diplôme d’écologiste. Il a obtenu sept contrats depuis mais il est maintenant au chômage depuis quatre mois. Il a postulé pour de nombreux emplois et il est triste de ne pas pouvoir trouver de travail. « Mon énergie s’envole en poussière et je ne peux rien construire. »

Antécédents médicaux :
À 16 ans, il a eu deux tumeurs sous sa langue, remplies de fluide jaune. L’une a été enlevée chirurgicalement, l'autre s’est résorbée d’elle-même. Avant cela, il a eu beaucoup de problèmes de vers et de mucus dans les selles. Il a souvent vécu dans des communes où les conflits l’ont beaucoup affecté : « Je ne supporte pas de ne pas pouvoir faire confiance aux gens. » Ces conflits semblent avoir déclenché les infestations de vers, accompagnées de démangeaisons anales en soirée et au lit. Il a également tendance à se ronger les ongles.

Symptômes généraux:
Aversion au temps froid, particulièrement aux tempêtes de neige. Aversion au froid et à l'humidité. Transpiration et sueurs nocturnes minimales.
Précédemment, grand désir de sucreries.

Caractère et biographie :
« Je suis très amical. » Il vit seul, aime son intimité, bien qu’il a souvent vécu dans des communes dans le passé, à cause de son idéalisme. Il veut vivre de manière à ce que sur son lit de mort, il puisse regarder sa vie avec satisfaction. C’est un végétarien strict. Il a été élevé dans l'Église reformée hollandaise, connue pour son approche dogmatique. Il est le plus jeune d’une famille de quatre enfants. Sa mère était très dominatrice et elle a donné à ses enfants le sentiment qu'ils ne pouvaient jamais rien faire de bien. Son père se tenait en retrait. Il a été élevé avec le sentiment que « les gens sont mauvais et le monde est mauvais. » Pendant longtemps, il n'a pas voulu avoir d’enfants.

Il est attiré tant par les hommes que par les femmes. Il a une fille avec une amie qui vit dans la même rue que lui ; sa fille passe la moitié de la semaine avec lui. Il ne veut pas vivre avec son amie.

Il aimerait s’engager dans Amnesty International mais il ne peut pas supporter les histoires de violence et de torture ; elles le touchent trop profondément. « Je préfère me borner à donner de l'argent. » Il occupe des fonctions d’organisateur au niveau de la protection de la nature. Il déteste avoir à postuler pour des emplois, comme s’il se vendait. « Cette culture a trop d’emballage et trop peu de contenu, c'est une culture de bla bla, pleine de vent. »

Analyse :
La combinaison de panaris et de vers est une bonne indication pour Teucrium marum (herbes aux chats). Teucrium est également un remède pour les polypes du nez ; cet homme a eu des tumeurs sous la langue. Sa réaction aux histoires cruelles est significative. Teucrium se trouve sous cette rubrique : « Les choses horribles et les histoires tristes l'ont affecté profondément. »

Prescription: Teucrium 200K

Suivi :
Ses doigts ont guéri rapidement et il s'est senti beaucoup mieux émotionnellement. Un an plus tard, son généraliste, qui me l'avait envoyé, m’a fait savoir qu'il se portait toujours très bien.

Teucrium est une plante de la famille des Lamiacées. Rajan Sankaran emploie l'ancien nom, Labiatées ; il souligne la sensation « excitation, qui peut être vive, plaisante et tremblante. » Comme réaction passive, il signale le « manque d'excitabilité, l’absence de réaction aux influences externes, l’engourdissement, le désintérêt. » Cet homme se définit comme un robot : « Tout me laisse froid et apathique. » Ses sentiments sont gelés, ce qui démontre une réaction passive correspondant à la famille des Lamiacées.

Photos: Wikimedia Commons
Flor de Teucrium pseudochamaepitys (Lamiaceae, Lamiales); Adrian198cm

 

 

Catégories: Cas
Mots clés: se sentir comme un robot, froid et apathique, panaris, infestation de vers, ne peut supporter la cruauté
Remèdes: Teucrium marum verum

partager avec un ami

Envoyer un commentaire

  • Champs marqués avec un * sont obligatoires.