2010 Décembre

Calcarea arsenicosa dans le traitement de glioblastome multiforme

de A.U.Ramakrishnan

Mon expérience dans le traitement du cancer remonte à bien longtemps, chaque cas lancé comme un défi et chaque cas représentant une étape importante; avec, d’un côté des résultats incroyables nous portant aux nues et de l’autre, la marche implacable de la maladie nous jetant dans les affres de la dépression. Et je dois admettre ceci plus souvent que cela.

La persévérance dans mon travail et l’acceptation de ces défis, cependant, m’ont donné l’opportunité de raffiner et de redéfinir mes possibilités.

Cas clinique

glioblastomaUne femme de 36 ans, mariée avec deux enfants, vint me voir en 2005. Les premiers symptômes se manifestèrent sous la forme de maux de tête à répétition devenant de plus en plus fréquents et intenses sur une période de deux ou trois mois et qui l’amenèrent à consulter un neurologue. Les résultats de l’IRM indiquèrent un glioblastome multiforme. La patiente refusa la radiothérapie recommandée par l’oncologiste.

La raison pour laquelle j’ai choisi de présenter ce cas est qu’un remède inhabituel fut utilisé, qui ne figure pas dans ma liste « préférée » des remèdes d’organes! Pour les gliomes de toutes sortes, j’utilise normalement des remèdes comme Baryta carbonica ou Plumbum iodatum, par exemple.

Cette patiente se présentait comme un cas constitutionnel typique de Calcarea carbonica: obèse, frileuse, décontractée, et en même temps, agitée, impatiente, impulsive, émotionnelle, sentimentale, aimant manger, etc. Calcarea carbonica me poussa à considérer Calcarea arsenicosa!

Un élément caractéristique de Calcarea arsenicosa est la latéralité des maux de tête; ils se manifestent du côté sur lequel le patient ne se couche pas et c’est ce qui était le cas pour cette patiente. Une autre raison qui m’encouragea dans cette direction est que j’ai utilisé ce remède dans de nombreux cas d’épilepsie causée par des tumeurs intracrâniennes. Ajoutant ceci à cela, je décidai de prescrire Calcarea arsenicosa 200C en « plussing » dosage pour une semaine en alternance avec Carcisosin 200C, aussi en « plussing » dosage, l’autre semaine.

Je continuai ce régime pour trois mois. Chaque mois le cas était réévalué et les symptômes s’amélioraient considérablement. Au terme des trois mois, elle n’avait plus qu’un ou deux épisodes de légers maux de tête. Les résultats de l’IRM montrèrent que le nombre de tumeurs avait diminué et que celles restantes n’avaient pas augmenté en taille.

A ce moment, je décidai de passer au dosage supérieur de 1M pour Calcarea arsenicosa mais restai en 200C pour Carcinosin. Après une seconde période de trois mois, une nouvelle réduction des tumeurs pouvait être observée et je continuais le même traitement pour une autre période de trois mois.

Après un an de traitement, les résultats de l’IRM montrèrent une réduction de 75 à 80% des tumeurs et la patiente se sentait parfaitement bien. Je poussai alors les dosages de Calcarea arsenicosa à 10M et Carcinosin à 1M, à prendre en alternance, utilisant la méthode « plussing », et cela pour trois mois.

A la fin de cette période, j’arrêtai d’utiliser la méthode ‘plussing’ et prescrivis Calcarea arsenicosa 10M, 3 granules x 4 fois dans la même journée et un mois plus tard, Carcinosin 1M, 3 granules x 4 fois dans la même journée. Ce traitement continua tous les deux mois pour l’année qui suivit.

Lorsqu’elle eut accompli deux ans et demi de ce régime, j’arrêtai le traitement. Six mois plus tôt, les résultats de l’IRM avaient été de nouveau positifs. La patiente était stable et en bonne santé, ce qui est toujours le cas, cinq ans plus tard.

Ce cas illustre une fois de plus comment un remède sans relation apparente avec la pathologie peut, si la correspondance est vraie, amener une guérison. Depuis cette expérience, j’ai inclus Calcarea arsenicosa dans ma liste des « remèdes d’organes » pour les tumeurs cérébrales.

Ce cas a aussi été publié dans la revue en ligne Hpathy, en Octobre 2010 .

DVD of Cancer Congress with A.U. Ramakrishnan, Alok Pareek and Rosina Sonnenschmidt (en anglais)

Photos from Wikipedia
Histopathological image of cerebral glioblastoma. Hematoxylin & esoin stain.

 

Catégories: Cas
Mots clés: glioblastome multiforme, maux de tête à répétition, crises d'épilepsie
Remèdes: Calcarea arsenicosa

partager avec un ami
aida
Posts: 2
Comment
traitement glioblastome multiforme avec calcarea arsenicosa
Reply #2 on : Fri February 21, 2014, 13:19:22
je viens de lire l article je suis interessee par ce traitement pour ma mere qui soufre d un glioblastome multiforme. comment je peux vous contactez svp?
suberville
Posts: 2
Comment
sur Calcarea arsenicosa
Reply #1 on : Thu October 24, 2013, 14:00:58
je viens de lire l'article ci-dessus je suis intéressée par les granules de CARSINOSIN mais je ne peux m'en procurer en france - Où puis-je les acheter et comment les employer ?
MERCI par avance de votre réponse

Envoyer un commentaire

  • Champs marqués avec un * sont obligatoires.