2011 Mars

Au nom de la grand-mère: Rosmarinus

de Maarten van der Meer

La patiente est une fillette âgée de onze ans qui souffre de problèmes digestifs et de problèmes du comportement ; elle a besoin de laxatifs et a des hémorroïdes, conséquence d’avoir à trop pousser pour aller à la selle. Elle produit des éructations acides et a des brûlements d'estomac lorsqu’elle est tendue. À l’âge de 4 ans, elle a eu des écoulements d’oreilles qui lui descendaient jusqu’au menton.

Émotionnellement, elle a des hauts et des bas. Elle est tranquille durant certaines périodes, puis à d’autres moments, elle « perd le nord » et il devient impossible de la contrôler. Elle n'écoute pas - comme si elle n'entendait pas. Elle a de sérieux problèmes à l'école ; elle ne peut pas se concentrer et elle passe d'une chose à l'autre sans finir quoi que ce soit. Tous ses devoirs sont étalés sur la table et elle ne sait pas par où commencer. Elle se met à pleurer si ses parents lui demandent de faire ses devoirs. Elle est très agitée ; elle ne peut pas rester assise. Elle panique si quelque chose doit être fait rapidement. Elle est déjà tendue à l’idée de donner une présentation devant sa classe dans trois mois. Elle est très émotive; elle est encore troublée par la mort de sa grand-mère, il y a trois ans. Elle peut se mettre très en colère ; d'abord elle rumine, puis elle devient très agitée et peut démarrer des disputes, puis elle explose en trépignant (DD Lamiacées, Composit).

Mère : « La grossesse et l’accouchement se sont bien déroulés, juste un peu d’hypertension. Bébé, elle était  calme et agréable à vivre. Elle pleurait seulement si on roulait sa poussette en arrière. Quand sa sœur est née, ce fut une période difficile, avec de nombreuses admissions à l’hôpital ; sa grand-mère aussi tomba malade. Elle fut un peu négligée et se sentit mise sur la touche (Lamiacées). Après cette période, elle commença à être malade et depuis elle n’a plus d’équilibre ; elle est soit « plein pot » ou complètement inerte. »

Souvent, ses parents doivent être fermes avec elle. Elle veut faire tout trop parfaitement, ce qui ne fonctionne pas, et alors elle dit : « je ne peux pas le faire! »  Si quelque chose ne va pas bien pour elle, une tâche ou un jeu, elle trépigne et crie tellement qu'elle effraye sa sœur. Elle dort bien mais remue beaucoup et parle dans son sommeil (Lamiacées). Elle a peur des orages et panique. Elle n'est pas timide du tout et s’exprime facilement. Elle connait tout avec précision et sait où trouver des choses. Elle n'a pas d’amis et n'est jamais invitée aux fêtes : « Tu es trop  "speed" , nous ne voulons pas de toi. »

Elle porte le nom de sa grand-mère, qui est morte quand elle était petite. Elle connait tout au sujet de sa mamie ; elle a toujours l’ours en peluche qu’elle lui avait offert. Elle parle souvent comme si elle voyait dans le passé, comme si elle portait à l’esprit une situation passée en la décrivant exactement; elle est très confiante au sujet de ce qu'elle dit. Elle a une façon exagérée de dire « ne me contredisez pas » sur un ton de reproche. Pendant ce temps, sa mère est là, les traits fatigués comme si elle avait traversé toutes ces batailles et entendu tout cela bien des fois.

rosmarinusAnalyse

Caractéristiques des Lamiacées dans ce cas :
Réactions explosives. N'appartenant pas au groupe. Sursautant, agitée, roulant les yeux. Elle met sa mère à l'épreuve et observe pour voir si elle s’est fait prendre. Elle garde un œil sur sa mère pour voir si elle a capté son attention, parle avec beaucoup d'émotion, lourde de reproches dans sa colère, comme si elle était mal comprise. On peut entrevoir sa pensée, la montée de tension dans son corps, se dressant sur sa chaise et élevant sa voix. Elle prend plaisir à se féliciter d’avoir raison. Elle a de grands yeux et elle tente d’établir un contact visuel. D’un autre côté, elle peut être introvertie mais alors ses yeux sont bien plus animés.

En raison des nombreuses caractéristiques et de l'atmosphère propre aux Lamiacées, un remède de ce groupe a été recherché. On lui a donné le nom de  sa grand-mère avec qui elle entretient un lien particulier : lorsque le fait de porter le nom d'un grand-parent joue un rôle important dans un cas, c’est une indication supplémentaire pour le remède Rosmarinus. Comme nous le savons par nos connaissances sur les herbes aromatiques : « Romarin correspond au souvenir. » En homéopathie, il est l'un de nos remèdes « oubliés »! Il correspond à l’étape 6 : « accomplissement, preuve ».

DD Glechoma (pas d’attention), DD Collinsonia canadensis (constipation, hémorroïdes)

Prescription: Rosmarinus 1MK, une dose

Après la prise du remède, tout s’est mis à aller bien pour elle, particulièrement à l'école. Elle n'était plus chaotique ou paniquée, elle s'est juste mise au travail. Après une semaine, elle a développé une fièvre et a eu mal à l'estomac, comme auparavant, mais depuis, elle n’a plus de problèmes de digestion. Elle va maintenant aux toilettes sans l’aide de laxatifs. Elle joue bien et n'a plus de crises de colère ou de disputes ; elle a passé de bonnes vacances. À la maison, elle est beaucoup plus calme : « une enfant différente ». Après un mois, elle a eu une éruption près du nez et une langue chargée; couleur jaune foncé à la base de la langue. Durant l'année suivante, elle a eu une rechute au niveau du comportement à l'école qui n’a pas durée. Au cours des trois dernières années, elle n'a plus souffert de douleurs abdominales

Photo: Wikimedia Commons
unes fulles de romaní; Artico2

 

 

Catégories: Cas
Mots clés: : émotive, agitée, réactions explosives, ne se sent pas bien, pas de juste milieu
Remèdes: Rosmarinus officinalis

partager avec un ami

Envoyer un commentaire

  • Champs marqués avec un * sont obligatoires.