2012 Décembre

Amours secrètes: un cas de Sorbus domestica

de Jan Scholten

Un homme de 52 ans vient en consultation pour des problèmes de palpitations, accompagnées d’arythmie et de tachycardie (180/minute). Elles sont pires le soir entre 19h et 20h, lorsqu’il se repose, et la nuit autour de 3h-4h du matin ; les palpitations le réveillent. Elles sont aggravées lorsqu’il se couche sur le côté gauche. Elles ont commencé il y a environ 15 ans et ont empiré au cours des années. Son cardiologue lui a prescrit Tambacor, Sotacor, Ritmoferine et Digoxine : selon lui, les conductions sont trop rapides. Il lui a proposé une intervention chirurgicale qui semble assez effrayante.

Sa glycémie est légèrement élevée. Il a eu une appendicectomie il y a 23 ans et un accident 15 ans auparavant : il s’est fracturé le calcaneum droit en tombant d’une hauteur de six mètres. Depuis, il a des problèmes de raideur dans les orteils et des douleurs dans les pieds, aggravées par la station debout et la marche, améliorées en surélevant les pieds.

Lorsque je lui pose des questions sur le fait qu’il se sente agité intérieurement, il me parle de son travail. Il a commencé à travailler comme ingénieur en génie mécanique avant d’ inventer une machine qu’il a fait breveter et qui lui a permis de créer sa propre entreprise. Il emploie maintenant cinquante personnes et l’entreprise a beaucoup de succès. Il se sent plus une âme de technicien, cependant, que de patron. Un de ses manageurs le vole ; il fait de fausses factures pour ses besoins personnels. Il ne comprend pas que l’on puisse agir ainsi et cela le désole.

sorbusUne épouse secrète
Lorsque je lui demande à quel point cette situation le touche, il me parle d’un autre problème qui l’affecte encore plus profondément. Sa femme n’est pas ouverte avec lui ; elle ne lui parle pas de son passé. Elle a été mariée avant qu’ils se rencontrent et a deux enfants de ce précédent mariage. Elle lui a dit qu’elle avait divorcé car son ex-mari était alcoolique et la battait. Elle est originaire de Finlande et lorsqu’ils sont allés dans son pays pour rendre visite à sa famille, on lui a raconté toutes sortes d’histoires sur elle : qu’elle avait eu de nombreuses relations et qu’elle ne savait même pas qui était le père de ses deux enfants, qu’elle avait été abusée sexuellement ! Il y a aussi des histoires d’inceste. Lorsqu’il lui demande ce qu’il en est, elle lui répond que ça ne le regarde pas ; elle devient silencieuse, se met à pleurer et part se coucher. Ce ne sont pas ces histoires qui le perturbent mais le fait qu’elle ne veuille pas lui en parler. « Si elle m’en parlait, ce serait fini, réglé. Entre mari et femme, on devrait pouvoir parler à cœur ouvert, autrement il n’y a pas de complémentarité. » Il a le sentiment qu’il y a un manque de confiance dans leur relation à cause du manque d’ouverture de sa femme. Il se sent trompé, comme si l’on se moquait de lui et cela le blesse et lui cause du chagrin. Autrement, dit-il, leur mariage est bon ; sa femme s’occupe bien de leurs quatre enfants et ils s’entendent bien sexuellement.

Il s’est fait harceler par ses camarades lorsqu’il était jeune ; ils l’appelaient « sale allemand » car sa mère était allemande, bien qu’en fait elle soit originaire des pays baltes et qu’elle ait souffert dans les camps de concentration russes. Ses expériences ont développé chez lui une attitude de « je vous montrerai ce que je suis capable de faire. » C’est cette attitude qui l’a amené à créer sa propre entreprise. Son expression est sérieuse et inquiète. Son apparence est un peu négligée et il n’a pas enlevé son manteau pendant la consultation.

Généralités
Temps : n’aime pas la chaleur
Horaires : palpitations aggravées entre 19 et 20h, entre 3 et 4h du matin
Désirs : sucreries, chocolat, légumes, aliments crus
Aversions : aggravé par les crevettes (2), les huîtres (2), les homards (2) qui le font vomir
Sommeil et rêves : rêve de problèmes techniques et trouve des solutions pendant le sommeil. Il se réveille autour de 3h du matin et s’inquiète à propos de sa femme.

Analyse
Le problème majeur au niveau physique : les palpitations. Au niveau psychologique, le problème principal est le manque d’ouverture de sa femme. Ces deux aspects sont liés ; le cœur est le symbole de l’amour. Ce patient s’exprime ainsi : « Cette situation me brise le cœur. »

Dans le règne minéral, ces caractéristiques nous dirigent vers les Sulphuricum, confirmés par son apparence et le fait qu’il soit un inventeur. Il n’y a cependant aucun Sulphuricum qui présente ce genre de problème « de cœur ». J’ai bien pensé à Natrium sulphuricum, à cause du manque d’ouverture de sa femme, mais avec ce remède nous nous attendrions à ce que le patient renonce et s’isole. La répertorisation n’offrait pas de piste claire et je ne trouvais rien dans la littérature homéopathique qui ressemble au problème qu’il rencontrait avec sa femme. J’ai donc appliqué la règle : « Pour un cas inconnu, utilise un remède inconnu. »

Je savais que la famille des Rosaceae a de nombreux liens avec l’amour et ses problèmes ; dans notre culture (occidentale), la rose est un symbole de l’amour. De nombreuses plantes des Rosaceae ont des problèmes cardiaques, comme nous pouvons le constater dans les remèdes : Crataegus, Laurocerasus, Prunus spinosa, etc. Mais quel remède allait correspondre à mon patient ? Parfois, il est possible de les différencier grâce aux désirs ou aversions alimentaires pour certains fruits de cette famille : pêche, prune, pomme, poire, fraise, etc. Ce patient, cependant, n’avait aucune attirance ou aversion pour ces fruits. Je lui ai tout d’abord prescrit Spirea ulmaria, sans aucun résultat, puis Sorbus domestica MK, une dose.

Suivi
Un mois après la prise de Sorbus domestica, il se sent mieux : moins de palpitations et moins intenses. Il se sent moins stressé et peut gérer la pression au travail sans se sentir bousculé.

Trois mois plus tard, après trois répétitions du remède, il se sent beaucoup mieux : les palpitations ont diminué de moitié et la relation avec sa femme s’est améliorée. Elle est toujours aussi secrète sur son passé mais il est maintenant capable de s’en détacher et ne pas s’en inquiéter. Parfois, ses inquiétudes reviennent dans ses rêves : il a eu des palpitations après un rêve dans lequel sa femme le trompait. En général, il est moins préoccupé par son passé et moins agité. Son sommeil s’est amélioré et il est rare qu’il se réveille vers 3h du matin, comme il le faisait auparavant. La chirurgie cardiaque a été annulée.

Photo: Wikimedia Commons
Sorbus domestica; archenzo

 

 

Catégories: Cas
Mots clés: amours secrètes, palpitations, peur d'être trahi
Remèdes: Sorbus domestica

partager avec un ami

Envoyer un commentaire

  • Champs marqués avec un * sont obligatoires.