2011 Février

Le pays du "non": un cas de Topaze impériale

de Gerry Dendrinos

topaze imperialeLes pierres précieuses sont devenues des outils indispensables dans mon travail. Leur rôle est unique dans l’aide qu’elles apportent à intégrer des états intérieurs paraissant irréconciliables ou lorsque nous sommes comme « figés dans le temps » dans un problème précis ; souvent un traumatisme de quelque origine qu’il soit. Bien que les pierres précieuses appartiennent au monde minéral, le problème central de patients ayant besoin de ces remèdes ne résonne pas toujours clairement avec les thèmes des séries et des étapes du tableau périodique.

Cas : (les mots clés liés au remède sont en italique)

Un jeune homme de 20 ans vint me voir disant qu’il n’était pas heureux ; sa vie manquait de joie. Il était profondément déprimé et soucieux. Il ne dormait pas bien, était d’humeur changeante, se mettait parfois en colère et était irritable sans raison apparente. Il avait du mal à s’endormir ; son sommeil était agité et il se réveillait fatigué.

Son problème avait débuté lorsqu’il avait commencé à travailler à plein temps comme apprenti mécanicien. Il était par nature consciencieux, fiable et persévérant.

« Je n’ai aucune motivation à faire ce que j’aime, comme créer des choses de mes mains. » Un autre fait contribuant à son état était la séparation d’avec sa petite amie un an auparavant. Il s’était mis à boire et avait eu des épisodes d’automutilation. « Je me sens vide, sans émotions ; chaque jour c’est la même chose. Je bois tous les soirs. Je continue à travailler, c’est la seule chose qui soit constante dans ma vie. Je gagne de l’argent et je le bois. Je suis indifférent, je ne ressens rien ; pas de joie. Je n’attends rien de rien, je me fiche de tout. Je ne me sens concerné par rien, bon ou mauvais. »

« Je veux retrouver ma motivation, retrouver cette étincelle, être à nouveau passionné par quelque chose. J’ai du mal à me confier à propos de quoi que ce soit, je vis renfermé sur moi-même. C’est comme si je regarde le monde de l’intérieur ; tout est à l’intérieur de moi-même, replié sur moi-même. »

Il est d’un tempérament plutôt mélancolique et flegmatique. Physiquement, c’est un grand et solide gaillard, à la peau pale. Dans le passé, il détestait la chaleur mais maintenant, il la tolère (il est devenu « cool » !).

Prescription : Topaze impériale 200C (dans de l’eau, demi-dose, une fois par jour pendant deux jours)

Suivi : deux jours après la prise du médicament, il a un léger mal de tête qui ne dure pas. Au cours de la première semaine, son énergie s’améliore nettement, il commence à se sentir un peu plus enthousiaste et de meilleure humeur. Il dort mieux et se réveille moins fatigué. Il boit moins.

Quelques semaines plus tard, de manière tout à fait inattendue, son travail lui offre une position plus élevée, qui lui convient mieux et où il gagne mieux. Il se met à prendre plaisir à travailler. Sa réaction positive au médicament continue pendant les mois qui suivent et aucune reprise n’est nécessaire. Il reprendra Topaze impériale une fois, un an plus tard, pour un passage à vide sans gravité.

Diagnostic différentiel : Aurum metallicum semblerait bien indiqué dans ce cas ; consciencieux, sévère dépression, chagrin et désir d’alcool. Le centre du cas, cependant, est le sentiment d’indifférence et de désespoir, un espace dans lequel tout est enfoui (comme une pierre précieuse), où il n’y a aucune sensation – ni joie, ni peine – rien. Avec Aurum, nous devrions voir des problèmes associés avec la série 6 et l’étape 11 du tableau périodique, qui ne sont pas présents dans ce cas. Dans son livre Twelve Jewels (en anglais seulement), Peter Tumminello décrit l’état de la Topaze impériale comme « le pays du ‘non’ », « une ténèbre noire comme de l’encre », un « éternel entre-deux », où « il n’y a ni sensation, ni vie » ; « leur vie semble n’avoir aucun sens », « un engourdissement plus profond que celui d’Opium, » dans lequel la personne se sent isolée, enfermée et repliée sur elle-même. Cet état peut se développer à la suite d’une perte importante, provoquant un état de fermeture et une impossibilité à ressentir. Le côté positif de la Topaze impériale est « actif, enthousiaste, plein d’énergie, jovial, aimant la vie et renouvellement. »

Photo: Wikimedia Commons
Topaz: Topaz (Var.: Imperial Topaz); Rob Lavinsky / iRocks.com

 

Catégories: Cas
Mots clés: vide, sans émotions, indifférence, désespoir
Remèdes: Topaze impériale

partager avec un ami

Posts: 1
Comment
Le pays du non
Reply #1 on : Tue February 15, 2011, 22:47:50
J'aimerais juste savoir une précision de la prescription...... Tu parles de 200C. Je comprends que tu veux dire 200 CH? (Hahnemman)

merci
Carole

Editor note: oui, c'est pareil.
Last Edit: February 16, 2011, 04:19:37 by mache  

Envoyer un commentaire

  • Champs marqués avec un * sont obligatoires.