2011 Janvier

Editorial: la famille des Papaveraceae

de Patricia Maché

Le premier numéro de l’année 2011 vous propose une collection de cas de la famille des Papaveraceae, centrée sur son remède clé, Opium. La réponse à l’extrême sensibilité d’Opium à la douleur, quelle soit physique ou émotionnelle, est la dissociation et l’anesthésie de la douleur. Les cas cliniques de ce mois vous offrent plusieurs variations sur ce thème.

Urvi Chauhan décrit un homme souffrant d'arthrite réactive, qui expérimente la douleur comme intolérable et dont les rêves dévoilent une situation tout aussi douloureuse.

Ulrich Welte présente un homme dont les problèmes débutent après une chute et qui, depuis, ne ressent plus aucune douleur.

Alex Leupen  nous parle de la « bénévolence » des Papaveraceae. Se référant à une citation de Karl Marx: « la religion est l’opium du peuple, » il présente le cas d’un homme qui répond très bien au remède Sanguinaria pour ses allergies et maux de tête.

Deborah Collins nous offre une collection de cas d’Opium, démontrant qu’il est parfois nécessaire de faire suivre un remède de « dissociation », comme Opium, par un ou plusieurs remèdes qui adressent le problème à des niveaux différents.

Un petit clin d’œil du Québec avec Jean Lacombe, directeur du Centre homéopathique du Québec (Chquebec), qui nous offre un « Wikileaks » de sa composition.

Jan Scholten nous propose une réflexion intéressante sur cette déclaration bien connue: l'homéopathie traite le patient, pas la maladie. 

Bonne lecture et bonne année!

 

                                                                    light

 

Photo from Wikimedia
A lone diya (lamp) in the prayer room; Ribhu Dey

Catégories: Editoriaux
Mots clés: Papaveraceae
Remèdes:

partager avec un ami

Envoyer un commentaire

  • Champs marqués avec un * sont obligatoires.