2011 Novembre

Editorial: au revoir Patricia

de Patricia Maché, Deborah Collins

PatriciaIl est des éditoriaux que l’on souhaiterait ne jamais avoir à écrire. Celui-ci en fait partie, et c’est avec une grande tristesse que nous le rédigeons.

La mort de Patricia Le Roux, une de nos plus grandes homéopathes et mère de quatre enfants, a provoqué un choc énorme dans la communauté homéopathique mondiale. En déplacement à Paris pour la conférence annuelle de la SSH, le samedi 15 octobre, elle a été renversée par un scooter. Transporté dans un état grave à l’hôpital, elle a succombé à ses blessures, deux jours plus tard. Il semble tellement incroyable qu’une femme aussi dynamique puisse disparaître ainsi. Son énergie, apparemment indestructible, nous avait fait oublier qu’elle aussi était mortelle.

Patricia semblait avoir la capacité de produire plus de travail que l’on pensait humainement possible. Formée par Didier Grandgeorge, son maître et ami, elle pratiquait en tant que pédiatre homéopathe à Marseille, et travaillait au service des urgences de l’hôpital universitaire. Elle semblait avoir trouvé un bon équilibre entre les trésors de la matière médicale homéopathique et les ressources de la médecine conventionnelle, sachant, par exemple, reconnaître l’utilité d’un Actinide dans une situation critique. « Lorsqu’ils semblent être sur le point de se désintégrer, un Actinide peut souvent être d’une grande aide. »  En plus de sa pratique homéopathique, elle était continuellement ‘en route’, donnant des séminaires, assistant à de nombreuses conférences, participant activement à diverses associations et groupes de travail, tels que ECH, SNMHF, SSH, GPHEF, CHUMS[1]. Ses connaissances linguistiques la mettaient dans une position idéale pour coordonner les différents projets homéopathiques internationaux; elle était l’une des responsables de la Liga (LMHI).

Elle écrivait aussi pour partager ses recherches et son expérience. Elle a enrichi notre matière médicale de nombreuses expérimentations, ouvrant pour nous le monde merveilleux des papillons dans son livre du même nom, Les Papillons. Homeo-Bambin et Homeo-Pitchoun ont aidé le plus grand public à découvrir l’homéopathie. Dans son livre Les Métaux en Homéopathie, elle fit un usage important du travail de Jan Scholten, de qui elle était une ‘étudiante’ assidue, présentant un cas pour chaque élément, prescrivant selon la Théorie des Éléments. Son dernier livre Les Actinides, qui est sur le point d’être publié, est à l’avant-garde de la recherche homéopathique et deviendra, sans aucun doute, un travail important dans les développements futurs de ce domaine qui est devenu crucial pour le traitement des maladies de notre temps.

Patricia n’était pas seulement une homéopathe dévouée, elle était aussi une musicienne hors pair – directrice de chorale et virtuose de la flûte traversière. Un soir d’été, dans sa belle maison familiale de la Madelène, un ancien monastère restauré, elle s’esquiva dans la petite chapelle et bientôt le son enchanteur de sa flûte, s’en alla rêver sur les champs et les bois alentours. Nous avions suggéré d’organiser une rencontre pour les homéopathes musiciens et, bien sûr, cette idée la remplit d’enthousiasme : « J’aimerais beaucoup organiser cette rencontre – cela pourrait, peut-être, offrir l’opportunité à tous ceux qui ne peuvent se rencontrer sur le terrain de la pratique homéopathique, de se rencontrer sur celui de la musique. » Solidarité, tolérance et un désir infini d’apprendre étaient des aspects importants de sa vie professionnelle. Elle était récemment revenue d’Afrique, où elle avait participé à une série d’expérimentations avec Jan Scholten et, comme à son habitude, était pleine d’idées et de projets. Malgré une opération au pied, elle parlait de reprendre le travail aussi vite que possible, recevant ses petits patients… sur ses genoux! Elle espérait pouvoir bientôt recommencer à courir dans la colline de Notre Dame. Courant, toujours courant, à la poursuite de ce qu’elle seule savait.

Sa disparition soudaine laisse un vide immense dans notre communauté, qui a ainsi perdu l’une de ses plus brillantes lumières. Nous souhaitons force et courage à tous ceux et celles dont la vie a été touchée par sa présence – sa famille, ses amis, ses collègues et ses patients. Au revoir Patricia. 

                                                                                        butterfly  

Vous pouvez visiter le site GPHEF pour lire les hommages de ses amis et collègues:  https://sites.google.com/site/pedhomeo/home/patricia-le-roux    

Photo: Wikimedia Commons
Siproeta epaphus; Galawebdesign

 

 

 

 

 

 

[1] ECH: European Committee for Homeopathy; SNMHF: Syndicat National des Médecins Homéopathes Français; SSH: Société Savante d’Homéopathie; GPHEF: Groupement des Pédiatres Homéopathes d’Expression Française; CHUMS: Collègues Homéopathes Unicistes Marseillais

 

Catégories: Editoriaux
Mots clés: Patricia Le Roux
Remèdes:

partager avec un ami

Posts: 3
Comment
depuis 14 ans et 6 mois...
Reply #3 on : Thu November 10, 2011, 16:18:57
Ma fille était une de ses patientes depuis sa naissance, je me souviens encore la première visite, Nina n'avait que 8 jours...Son regard bienveillant, son énergie joyeuse et foncièrement dans la vie, dans le mouvement, son engagement incroyable, sa précision thérapeutique, et tant d'autres choses encore, tout cela va terriblement manquer ! Je n'arrive pas à réaliser. C'est terrible. En effet, oui, j'avais oubliée qu'elle était mortelle, comme elle nous faisait oublier que nos enfants pouvaient être malades, puisqu'elle savait les soigner si bien.
La dernière date sur le carnet est datée du 12 octobre 2011..Je garde la précieuse image de ce jour là, où elle était comme à son habitude souriante, pleine de légèreté et néanmoins attentive.

Posts: 3
Comment
Re:
Reply #2 on : Mon November 07, 2011, 22:20:24
C'est vraiment triste, son nom est tellement souvent cité, pour tout le travail qu'elle a partagé,que j'ai l'impression d'avoir perdu une amie - Je crois que je ne regarderai jamais plus un papillon sans penser à toi Patricia.
Last Edit: November 08, 2011, 07:34:29 by mache  

Posts: 3
Comment
Tu es Nous et nous sommes Toi
Reply #1 on : Sun November 06, 2011, 15:08:42
Une Âme bien née brille à nouveau alentour de nous.
Cette réincarnation prochaine ne pourra qu'être encore plus bénéfique au monde des vivants.

Envoyer un commentaire

  • Champs marqués avec un * sont obligatoires.